Les différentes formes existantes

Le théâtre scientifique se donne pour mission la diffusion des savoirs, des connaissances scientifiques hors les murs, en dehors des laboratoires. Le ton dépend-il pour autant du public auquel on s’adresse ? Il s’agit de choisir la technique, le style et les approches qui conviennent le mieux à la situation donnée. Le théâtre scientifique conte une science qui compte. Il la met en culture, entre savoirs empruntés, imaginaire scientifique et imaginaire culturel.

Ouvrir un débat accessible pour tous

Pourquoi prendre le parti de la médiation ?

MédiationLe théâtre scientifique par la médiation rompt avec une vision horizontale des savoirs, parfois « élitiste ». La mise en scène donne au public un autre accès à la science, aux connaissances. L’objectif de la médiation n’est plus seulement de permettre à chacun l’accès aux grandes œuvres ou à la « culture savante » mais de prendre part à une aventure artistique et de vivre une expérience.

Lorsque la médiation scientifique est l’outil retenu pour la mise en scène, cela nécessite de s’appuyer sur la curiosité naturelle du public. L’accent est mis sur le lien, à créer et recréer, entre science et société (par le jeu, ses aspects ludiques et interactifs): parler simplement de la science pour qu’elle ne fasse pas peur, transmettre, dialoguer, communiquer…

L’objectif est donc double : il s’agit de transmettre des connaissances mais surtout de susciter l’échange des points de vue. Sans toujours avoir reçus de formation scientifique, les comédiens s’approprient les concepts scientifiques, souvent aux travers de recherches, de rencontres avec des spécialistes. Garder une certaine liberté de ton et d’expression est essentiel à la médiation scientifique pour construire et mener sur des bases véridique un spectacle.

  • Éveiller la curiosité
  • Mettre le public dans la position de celui qui en sait davantage
  • Faire comprendre et faire ressentir du scientifique, « inviter la science » sur scène

Exemples de spectacles de médiation:

Vulgariser la science

Impossible vulgarisation ?

La vulgarisation diffère de la médiation scientifique. Et cela s’illustre particulièrement au théâtre dans le fond comme dans la forme. Quand les savoirs peuvent être secondaires pour la seconde, la science et les scientifiques sont au coeur du spectacle lorsqu’il est question de vulgarisation. La vulgarisation scientifique au théâtre nécessite une certaine pratique et une rhétorique particulière. Il s’agit là de transmettre la méthode scientifique, de ne pas simplifier à l’extrême les concepts scientifiques abordés et surtout, d’expliquer ces concepts.Prof

Le rapport professoral entre le public et les comédiens est plus évident que pour la médiation. L’objectif, par la vulgarisation, est de

mettre les gens en capacité de s’emparer d’enjeux techniques et scientifiques tout en ramenant les problèmes scientifiques à un niveau de pertinence accessible.

Les limites de la vulgarisation, au théâtre, se cristallisent au niveau de l’échange, des questions que peuvent soulever la représentation : moins de place et de temps à la fin du spectacle pour le dialogue. Le public peut ressentir une certaine frustration de ne pas pouvoir réagir (aux sujets, aux points abordés) , d’interagir avec les comédiens.

  • La science est au cœur du spectacle
  • L’enjeu éducatif est fort : ceux qui savent s’adressent à ceux qui savent moins
  • Simplifier sans dénaturer les concepts scientifiques

Exemples de spectacles de vulgarisation:

Mettre en scène la science pour émerveiller le public

EmerveillementOn peut trouver cette approche du théâtre de science dans les contes et fables scientifiques, les spectacles où les arts numériques sont très présents ou encore les spectacles de magie, les démonstrations « spectaclisées ». Il s’agit ici de provoquer les émotions, de solliciter tous les sens chez le public. L’approche de la science par l’émerveillement plonge plus volontiers le spectateur dans la beauté d’un phénomène scientifique ; la « petite » histoire des sciences rencontre la « grande ».

L’objet scientifique est transfiguré pour divertir le public. L’émerveillement sert la Magiescience en lui donnant l’image d’une science gaie, ludique, créative. Place est faite à la fiction, au mythe, et à l’imaginaire. Ce genre de théâtre scientifique n’a pas pour but d’orienter le public dans une direction, dans une réflexion par rapport à la science. Il l’accompagne. Le divertissement est plus évident.

  • Provoquer les émotions
  • Axer sur les aspects poétiques des concepts scientifiques
  • Transfigurer l’objet scientifique

Exemple de spectacles d’émerveillement:

 

Publicités